Verdir sa flotte d’entreprise

Flotte d’entreprise : pourquoi convertir son transport de marchandise à l’électrique ?

Mai 3, 2024

Faut-il verdir sa flotte d’entreprise ? La réponse est oui, pour des raisons écologiques, certes, mais aussi pour des avantages économiques et fiscaux. Les États et les consommateurs l’ont compris, le secteur du transport est un levier essentiel dans la lutte contre la crise climatique. Pour les entreprises logistiques, une transition vers l’électrique est importante et bientôt obligatoire, afin de rester concurrentielles sur le marché. Découvrez, plus en détail, à travers cet article, pourquoi vous devez passer à l’électrique en matière de véhicules de transport de marchandises.

L’avantage écologique : verdir sa flotte d’entreprise pour réduire son impact environnemental

La lutte contre le réchauffement climatique est le principal enjeu de la transition vers l’énergie électrique dans le transport de marchandise. Les entreprises du secteur, l’un des plus polluants, bénéficient de plusieurs avantages en passant aux véhicules dits plus propres.

La diminution des émissions carbone

Par rapport à un camion diesel, voici les économies possibles en termes d’émission de GES (Gaz à effet de serre) :

  • entre 4 et 18 % pour un camion au gaz naturel avec un apport de bio-méthane ;
  • 15 % pour un camion hydrogène produit à base de ressources fossiles ;
  • entre 63 et 76 % pour les camions électriques et jusqu’à 93 % si l’énergie utilisée est d’origine renouvelable ;
  • 89 % pour un camion hydrogène produit à base d’énergie renouvelable.

L’amélioration de la qualité de l’air

Vous n’avez pas dû rater les alertes sanitaires qui se multiplient concernant la qualité de l’air respiré en France, particulièrement dans les grandes villes. En optant pour des véhicules moins polluants, vous participez à réduire la pollution de l’air atmosphérique et donc à diminuer les risques de maladies respiratoires pour les habitants.

La valorisation de l’image de marque de l’entreprise

L’éthique et l’engagement environnemental d’une entreprise sont aujourd’hui au centre des critères de choix des consommateurs français. Si bien que le bilan carbone est demandé dans certains appels d’offres. C’est pourquoi, toutes les entreprises disposant d’une flotte de transport ont intérêt à la verdir !

À lire aussi : quels changements pour le transport de marchandises en 2024 ?

L’avantage économique : passer aux véhicules de transport électriques pour réaliser des économies d’échelle

Les bienfaits d’une flotte électrique ne sont pas seulement écologiques. Voici ce qu’il y a à gagner, économiquement, en transitant vers des véhicules plus propres.

Une consommation moindre de carburant

En-dehors des crises économiques ou des contextes particuliers, les prix de l’électricité sont plus faibles que ceux de l’essence, en France. De plus, avec la multiplication des stations de recharge et l’augmentation de la puissance délivrée, il est aujourd’hui devenu simple et relativement rapide de recharger un véhicule de transport électrique.

Un entretien plus simple

Le moteur électrique se compose de moins d’éléments que son équivalent thermique. Les coûts d’entretien d’une motorisation électrique sont moindres, car celle-ci ne nécessite pas de changement d’huile régulier, ni de remplacement des filtres à air. L’usure des plaquettes de frein est réduite par des systèmes de freinage régénératif, ce qui augmente la durée de vie du moteur. Enfin, la maintenance d’un véhicule électrique ne requiert qu’une demi-journée d’immobilisation, un gain de temps considérable pour la productivité d’une entreprise.

L’avantage fiscal : une démarche politique pour la transition électrique du transport routier de marchandises

Nombreuses sont les aides étatiques et européennes visant à encourager la transition vers des véhicules de transport électriques. La supply chain se met au vert pour répondre aux enjeux climatiques. Dans cette optique, différents dispositifs sont mis en place.

Un amortissement de la voiture séparé de celui de sa batterie

Pour les véhicules thermiques les moins polluants, l’amortissement de la valeur d’achat ne peut pas dépasser le seuil de 30 000 euros. Les voitures électriques, elles, sont exonérées de cette contrainte, puisqu’elles bénéficient d’un double amortissement. Cela signifie qu’en plus des 30 000 euros amortissables pour le véhicule, la valeur de la batterie est complètement amortissable sur la durée de son utilisation.

Attention, pour profiter de cet avantage, il faut que le montant de la batterie sur la facture ou le contrat de location soit mentionné séparément de celui du véhicule.

Une exonération de la TVS

Les véhicules fonctionnant exclusivement à l’électricité ne sont plus concernés par la TVS (Taxe sur les véhicules de société), depuis 2021. Malgré l’évolution de cette taxe en 2023, incluant les émissions de CO2 et de polluants atmosphériques, les flottes électriques ont conservé leur exonération.

Deux bonus pour l’achat d’un véhicule électrique professionnel

L’Etat a mis en place deux dispositifs d’aide pour l’achat ou la location d’un véhicule électrique. Le premier est le bonus écologique qui est de 4 000 euros pour une camionnette (3 000 euros pour un véhicule particulier). La deuxième est la prime à la conversion dont le montant est de 5 000 à 9 000 pour les véhicules de catégorie N2 ou de type camionnette. Elle concerne les voitures diesel immatriculées avant le 1er janvier 2011 et les véhicules essence immatriculés avant le 1er janvier 2006.

Une aide pour installer des bornes de recharge

L’installation de bornes électriques, sur les parkings d’entreprises privées ou de collectivité, peut être financée par le programme Advenir. Le montant de cette aide financière varie en fonction du type de bénéficiaire et du niveau d’investissement.

L’obligation de renouveler sa flotte d’entreprise : la loi LOM

Promulguée en décembre 2019, la LOM (Loi d’orientation des mobilités) intègre une obligation pour les entreprises de renouveler leur parc automobile. Sont alors concernées les sociétés privées ou publiques ayant plus de 50 salariés et une flotte comprenant plus de 100 véhicules de moins de 3,5 tonnes. Cette loi exige une part de plus en plus importante de véhicules propres.

Comment maîtriser les coûts de la transition électrique visant à verdir les livraisons de marchandises ?

Malgré toutes les aides mises en place par le Gouvernement, verdir sa flotte d’entreprise n’est pas évident pour tous les professionnels. De plus en plus de sociétés dont la logistique n’est pas le cœur de métier choisissent d’externaliser leurs opérations de transport. Cela leur permet de gagner en efficacité, tout en anticipant l’avenir d’une mobilité plus propre et en répondant aux exigences écologiques des consommateurs.

Aux côtés de ses partenaires logistiques, D&fiGroupe s’engage pour un transport de marchandises respectueux de l’environnement. Nous privilégions les véhicules électriques dans nos services de livraison en ville et sur des distances de plus en plus grandes. Grâce à notre vaste réseau de transporteurs, nous vous accompagnons dans l’organisation de vos opérations logistiques partout en France, en Europe et à l’international.

Sources : 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *