KPI en supply chain

Les 10 meilleurs indicateurs clé de performances pour mesurer l’efficacité de sa chaîne d’approvisionnement

Juin 1, 2024

Dans un monde où la compétition s’intensifie et où les attentes des clients sont de plus en plus élevées, la performance de la chaîne d’approvisionnement devient un facteur déterminant pour le succès d’une entreprise. Les indicateurs clés de performance (KPI) sont des outils essentiels pour mesurer et optimiser chaque aspect de la supply chain. Dans cet article, nous explorerons les 10 KPI incontournables pour assurer le suivi efficace de votre chaîne d’approvisionnement.

Les KPI en supply chain : définition 

Les KPI (Key Performance Indicators), en anglais, ou indicateurs clé de performance, en français, sont des indicateurs chiffrés essentiels pour mesurer et optimiser les performances logistiques d’une entreprise. En supply chain, ces chiffres clé permettent de suivre et d’évaluer les résultats des actions d’optimisation dans divers domaines tels que la gestion des stocks, des commandes, des entrepôts, des flux et du transport.

Le rôle des KPI dans la croissance d’une entreprise

Les indicateurs logistiques jouent un rôle crucial en offrant une double perspective : 

  1. ils aident à identifier les stratégies efficaces qui génèrent des résultats positifs ;
  2. ils facilitent l’analyse globale des performances logistiques. 

Une analyse rigoureuse de ces données permet non seulement d’optimiser la productivité, mais aussi de renforcer l’ensemble de la chaîne logistique.

L’intérêt de mettre en place et de suivre des indicateurs de performance logistiques

Les KPI sont indispensables pour plusieurs raisons. D’abord, ils fournissent une vision claire de l’état de santé de la supply chain, permettant ainsi d’identifier les goulots d’étranglement et les lacunes. 

Exemple : le taux de service est très utile pour mesurer l’efficacité des livraisons, détecter les éventuels problèmes logistiques et réagir rapidement.

Grâce aux KPIs, les responsables logistiques peuvent prendre des décisions plus avisées, rapides et fiables, basées sur des données concrètes. Cela conduit à une réduction des coûts opérationnels, une meilleure flexibilité et une efficacité accrue de la supply chain. En somme, ces outils stratégiques sont incontournables pour toute entreprise cherchant à améliorer sa compétitivité et à rationaliser ses opérations logistiques.

Les critères à considérer pour définir les bons indicateurs clé logistiques

Vous devez savoir qu’il existe énormément de KPI en supply chain. Si bien qu’il est impossible, et inutile, de les multiplier. Pour définir les bons indicateurs clés logistiques, il est crucial de considérer plusieurs critères. 

Attention : choisir un grand nombre de KPI peut être contre-productif, car cela peut compliquer l’analyse et disperser l’attention sur trop de points à surveiller

Premièrement, les indicateurs clés de performance doivent être alignés avec les objectifs stratégiques de l’entreprise. Par exemple, si la priorité est de réduire les coûts, le coût de transport par unité peut être un indicateur pertinent.

Deuxièmement, les KPIs doivent être mesurables et quantifiables pour fournir des données fiables. Un bon exemple est le taux de service, qui mesure le pourcentage de commandes livrées à temps.

Troisièmement, ils doivent être facilement compréhensibles et actionnables. Un indicateur complexe peut entraîner une mauvaise interprétation. Le taux de rupture de stock, qui indique la fréquence à laquelle les produits sont en rupture, est un KPI simple et efficace.

Enfin, il est essentiel que les KPIs soient réalistes et atteignables pour motiver les équipes. Un objectif trop ambitieux peut être démoralisant. 

Point de vigilance : les KPIs doivent être régulièrement réévalués et ajustés en fonction des évolutions du marché et des objectifs de l’entreprise.

Les 10 indicateurs de performance à choisir pour assurer le suivi d’une chaîne d’approvisionnement

Pour optimiser la gestion de votre chaîne d’approvisionnement, il est essentiel de suivre les bons indicateurs de performance. Voici les 10 KPI les plus pertinents, chacun jouant un rôle important pour améliorer l’efficacité de la supply chain et la satisfaction client.

Les KPI essentiels en gestion des stocks

Une bonne gestion des stocks assure l’équilibre parfait entre les ruptures et les surplus. Voici deux indicateurs pour suivre les approvisionnements.

1. Niveau des stocks

Ce KPI mesure la quantité de produits disponibles dans l’entrepôt. Il sert à maintenir un bon niveau de stock et permet d’équilibrer les coûts de stockage et les besoins de la demande, assurant ainsi la disponibilité des produits sans générer de coûts excessifs.

  • Calcul : Stock moyen = (Stock initial + Stock final) / 2
  • Interprétation : un stock trop élevé indique des excédents, tandis qu’un stock trop bas peut entraîner des ruptures. Un suivi régulier du niveau de stock permet d’ajuster les fréquences et les quantités d’approvisionnement.

2. Coefficient de rotation des stocks

Cet indicateur clé évalue la fréquence de renouvellement des stocks. Un haut coefficient de rotation des stocks indique une gestion efficace. Il sert à minimiser les coûts de stockage et à maximiser la liquidité des stocks.

  • Calcul : Coût des marchandises vendues / Stock moyen
  • Interprétation : un coefficient élevé traduit une bonne gestion des stocks qui s’adapte bien à une forte demande.

Les indicateurs clés de performance en matière de livraison

Assurer des livraisons ponctuelles, réalisées sans avaries de transport est essentiel pour la satisfaction client. Voici les indicateurs clés pour assurer un suivi régulier de la qualité de vos opérations de livraison.

3. Taux de service

Cet indicateur mesure la capacité à livrer les commandes à temps et sans erreur. En e-commerce, par exemple, un bon taux de service est crucial pour soigner l’image de l’entreprise et améliorer l’expérience client.

  • Calcul : (Commandes livrées à temps / Total de commandes) x 100
  • Interprétation : plus ce taux se rapproche du 100 %, plus votre supply chain est efficace.

4. OTD (On-Time Delivery)

Livrer à temps est crucial pour la satisfaction client et la fidélisation, réduisant ainsi les coûts liés aux réclamations et aux retours. L’OTD évalue la ponctualité des livraisons par rapport aux dates prévues.

  • Calcul : (Commandes livrées à l’heure / Total de commandes) x 100
  • Interprétation : de même que le taux de service, plus le pourcentage se rapproche du 100 %, plus vos livraisons sont ponctuelles et vous fidélisez vos clients.

À lire aussi : Quels changements pour le transport routier de marchandises en 2024 ? 6 contraintes et perspectives.

Les indicateurs clés pour vérifier la précision des prévisions

Pour une gestion proactive, il est important de mesurer la précision des prévisions et la gestion des commandes. Cela permet de réajuster vos projections ou de les améliorer.

5. Fiabilité des prévisions

Des prévisions précises permettent de mieux planifier la production et les achats, réduisant ainsi les coûts et les risques de rupture de stock. Ce KPI, presque intuitif, est facile à calculer et à comprendre. Il permet d’évaluer la précision des projections de vente pour maximiser la performance de la chaîne logistique.

  • Calcul : 1 – (Somme des écarts absolus par article / Quantité totale vendue)
  • Interprétation : un résultat proche de 100 % indique des prévisions très fiables.

6. Reliquat de commandes

Suivre les reliquats de commandes permet d’identifier les inefficacités et d’améliorer les processus pour répondre plus efficacement aux demandes des clients. Cet indicateur suit les commandes non livrées et leurs retards.

  • Calcul : (Commandes en retard / Total de commandes) x 100
  • Interprétation : un taux élevé nécessite des améliorations dans la gestion des commandes.

Les indicateurs logistiques relatifs aux coûts et à l’efficacité

Mesurer les coûts et l’efficacité permet d’optimiser les ressources et de réduire les dépenses inutiles.

7. Coût de transport

Vous le savez, réduire les coûts de transport améliore la marge bénéficiaire et permet d’offrir des prix plus compétitifs aux clients. Il est donc crucial pour votre productivité de calculer les dépenses liées au transport des marchandises, afin de mieux les maîtriser.

  • Calcul : Coût de transport = Coût kilométrique + Coût du conducteur + Charges journalières
  • Interprétation : la maîtrise de ces coûts permet d’optimiser les dépenses logistiques.

8. Taux de remplissage

L’optimisation du taux de remplissage réduit les coûts de transport par unité, améliorant ainsi la rentabilité des opérations logistiques. Il mesure l’efficacité des transports en termes de volume ou de poids.

  • Calcul : (Volume moyen transporté / Capacité théorique) x 100
  • Interprétation : un taux élevé signifie une utilisation efficace des ressources de transport.

Les KPI de suivi de la disponibilité des produits

Assurer la disponibilité des produits est crucial pour répondre à la demande de vos clients sans délai, d’où l’importance d’en assurer un bon suivi.

9. Taux de disponibilité

Un bon taux de disponibilité évite les ruptures de stock, assurant ainsi la continuité des ventes et la satisfaction client. Il indique le pourcentage de produits en stock prêts à être expédiés.

  • Calcul : (Nombre de produits disponibles / Nombre total de produits) x 100
  • Interprétation : un taux élevé montre une bonne gestion des stocks et une faible probabilité de rupture.

10. Stock de sécurité

Maintenir un stock de sécurité adéquat garantit que l’entreprise peut répondre aux pics de demande sans subir de ruptures de stock coûteuses. Ce KPI évalue le niveau de stock nécessaire pour éviter les ruptures.

  • Calcul : (Demande moyenne x Délai de réapprovisionnement)
  • Interprétation : un stock de sécurité bien calibré permet de répondre aux fluctuations de la demande.

Le tableau de bord logistique : un outil pour centraliser le suivi de ses KPI

Le tableau de bord logistique est un outil indispensable pour centraliser et visualiser les KPI de la chaîne d’approvisionnement. Il permet de regrouper en un seul endroit toutes les données critiques, facilitant ainsi la prise de décision. 

Pour mettre en place un tableau de bord efficace, commencez par identifier les indicateurs clés à suivre, selon votre activité et vos objectifs. L’utilisation de logiciels spécialisés de gestion logistique aide à automatiser la collecte et l’analyse des données. Il est essentiel que le tableau de bord soit mis à jour en temps réel pour refléter les performances actuelles. 

Notre conseil : intégrez des graphiques et des tableaux pour avoir une meilleure visualisation. 

Enfin, partager ce tableau de bord avec les parties prenantes pertinentes garantit une compréhension et une action collective rapide. Cela optimise la performance et la réactivité de la supply chain.

Vous souhaitez améliorer les performances de votre chaîne logistique ? Notre service dédié pourra vous accompagner dans la mise en place d’une stratégie supply chain efficace

Cet article vous a été utile ? Découvrez pourquoi choisir un prestataire logistique 4PL est un avantage pour votre entreprise.

Sources : 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *